Recevez notre newsletter OK
Infos & Réservations 01 61 10 09 08 *prix d'un appel local

Au Coeur du Bhoutan
BHOUTAN / EN COUPLE - EN FAMILLE - ENTRE AMIS - GROUPES - CIRCUITS

Royaume du Dragon Tonnerre
13 JOURS / 11 NUITS
à partir de 3 405€
Témoignages vivants d'une société profondément marquée par la foi, les festivals au Bhoutan de danses masquées sont organisés une fois l'an dans tous les grands monastères du pays. Plusieurs jours durant, danses et rituels se succèdent au son des trompes, des tambours, des cymbales alors que revivent dieux et démons de la mythologie bouddhique ; un spectacle éblouissant de couleurs et de son.
Demande de devis

Au Cœur du Bhoutan, Royaume du Dragon Tonnerre

13 Jours / 10 Nuits


Kathmandu - Paro - Thimphu - Gangtey - Bumthang -Trongsa - Punakha - Paro - Katmandou


Festival de Jambay Lhakang (Jambay Lhakhang Drup)

Jambay Lhakhang Drup, Choekhor, Bumthang


Témoignages vivants d'une société profondément marquée par la foi, les festivals au Bhoutan de danses masquées sont organisés une fois l'an dans tous les grands monastères du pays. Plusieurs jours durant, danses et rituels se succèdent au son des trompes, des tambours, des cymbales alors que revivent dieux et démons de la mythologie bouddhique ; un spectacle éblouissant de couleurs et de son.


Situé dans la vallée de Bhumthang, non loin de Jakar, le monastère de Jambay Lhakhang Drup est souvent considéré comme le cœur spirituel du Bhoutan. Selon la légende, il aurait été fondé par le souverain tibétain Songtsen Gampo au 7e siècle et serait l’un des 108 sanctuaires qu’il aurait construit en une seule nuit à travers l’Himalaya afin de dompter une démone géante. Ce monastère aurait construit sur le genou gauche de la démone afin de soumettre la région aux confins des limites du royaume du Tibet. Le sanctuaire est dédié à Jampa (Maitreya) Bouddha du futur dont il abrite une grande représentation encadrée de 4 boddhisattva et il attire notamment des femmes infertiles en quête de bénédiction. Vous assisterez à un festival de danses rituelles. Exercice de méditation pour les moines, c'est, pour la population des vallées qui converge vers le dzong, un moment primordial de la vie spirituelle, mais aussi l'occasion de réjouissances familiales et de retrouvailles amicales. Le festival de Jambey Lhakhang est célébré pour deux raisons : commémorer la fondation du temple et honorer Guru Rimpoché (Padmasambhava) qui a introduit le bouddhisme tantrique tibétain dans le royaume. Plusieurs formes de danses traditionnelles et masquées sont exécutées, toutes revêtant une signification et une importance différentes. Ce festival est un des plus importants du pays et son apogée est le Mewang, une cérémonie du feu, et le Tercham, une dance religieuse. La danse du feu, ou Naked Dance, a lieu dans la soirée. Les danses masquées, appelées chams, sont réalisée par des moines, mais aussi par des villageois. La plupart de ces danses ont été instaurées par Shabdrung Ngawang Namgyel et Pema Lingpa, deux figures emblématiques du bouddhisme tibétain au Bhoutan. Les danseurs prennent l’aspect colérique et compatissant de déités, héros, démons ou animaux. Les chams bénissent les participants au festival et les protègent des influences démoniaques. Il est de coutume de penser qu’une personne participant à un festival se voit accorder des mérites, repousse le malheur, augmente sa chance et réalise ses vœux. Une petite cour dallée devant le temple principal est le lieu où se déroule le festival. Celui-ci est traditionnellement organisé par des moines de Tongsa et par des religieux laïcs appelés gomchens qui peuvent se marier et avoir des enfants. Le festival Jampa Lhakhang n’a sans doute pas la splendeur des festivals de Paro ou Thimphu, notamment parce que le monastère est beaucoup plus petit. En revanche, il présente un caractère plus intime et Les costumes et les chorégraphies dansées sont également d’un très bon niveau. Les populations locales de la vallée de Bhumthang, qui revêtent leurs plus beaux costumes pour l’occasion de ce festival annuel, ajoute à l’authenticité de l’événement.


Programme de voyage


Jour 1: Départ de Paris

Diner et nuit à bord


Jour 2 : Arrivée à Katmandou

Arrivée à Katmandou, accueil à l’aéroport par notre représentant et transfert à l’hôtel.

Dîner dans les anciennes écuries du maharajah et nuit à l’hôtel.


Jour 3: Katmandou / Paro et transfert à Thimphu (55 Km, 1h30 de route)

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Transfert à l’aéroport et assistance aux formalités d’enregistrement.

Envol pour Paro par vol régulier de la compagnie nationale Bhoutanaise Druk Air.

Arrivée à Paro. Accueil et transfert à Thimphu. Installation à l’hôtel. Thimphu est la capitale du royaume et le siège des autorités politiques et religieuses. Thimphu est une ville singulière où se mêlent modernité et tradition. Selon votre heure d’arrivée, début des visites de la ville.

Déjeuner en cours de visite.

Dîner de spécialités Bhoutanaises dans une famille locale.

Dîner et nuit à l’hôtel à Thimphu.


Jour 4: Thimphu

Petit déjeuner à l’hôtel.

Journée consacrée à la découverte de la ville. Visite de l’école des beaux-arts du National Institute Zorig Chusum qui forme ses étudiants aux 13 arts traditionnels du royaume, notamment la peinture, la sculpture et la broderie. Continuation au musée du folklore (Folk Heritage Museum – ouvert tous les jours avec les horaires suivants : 10h à 16h30 du lundi au vendredi et de 10h30 à 13h00 le samedi et de 11h à 15h30 le dimanche), jolie maison du 19e siècle caractéristique de l’habitat traditionnel bhoutanais et conservatoire des arts et traditions populaires. Visite de la bibliothèque nationale (fermée le weekend) qui recèle des manuscrits bouddhistes précieux dont plusieurs multiséculaires et des ouvrages plus récents consacrés à la recherche sur l’univers culturel et religieux de l’Himalaya. Visite du très beau musée du textile, l’un des artisanats majeurs du royaume. Les vêtements d’apparat des membres de la famille royale comptent parmi les joyaux de ses collections. Puis découverte d’une fabrique de papier. Enfin, visite du Trashichhoedzong - «forteresse de l’auspicieuse religion» centre du pouvoir politique et religieux. Il abrite la salle du trône et le siège du Chef Abbé Je Khenpo qui dirige le clergé bhoutanais. Le dzong a été construit en 1641 sur l’emprise d’un ancien sanctuaire médiéval (13e siècle) par l'unificateur politique et religieux du Bhoutan, Shabdrung Ngawang Namgyal, puis rénové dans les années 60 dans le plus pur style traditionnel c'est-à-dire sans recourir à un plan ou à l’usage de clous.

Déjeuner en cours de visite. Dîner et nuit à l'hôtel à Thimphu.


Jour 5 : De Thimphu vers Gangtey (150 Km, 5 H de route)

Découverte du Memorial Chorten, construit en mémoire du troisième roi, Jigme Dorji Wangchuck (‘le père du Bhoutan moderne’), mort en 1972 et visite du Tashi Chodzong, le siège du gouvernement bhoutanais. Vous pourrez vous joindre aux dévots en circumambulation autour du stupa voulu à la fois comme lieu de mémoire et symbole de paix. Puis arrêt devant la statue de Kuensel Phodrang, gigantesque statue en bronze de Boudhha.

Puis route vers Gangtey. Une route sinueuse bordée de champs en terrasses, de villages et de forêts mène au col de Dochu La (3050m) où se dresse un ensemble de 108 chortens. Par temps clair, on peut admirer les cimes himalayennes notamment le Kangchenta Kangkar Puensum (7541m), le sommet du royaume. Arrêt à Lobeysa pour une balade à pied à travers champs jusqu’au monastère de Chimi, bâti au XVe siècle.

Continuation pour la belle vallée de Phobjikha lieu d’hivernage (à partir de début novembre) des grues à col noir qui migrent depuis le plateau tibétain. La région de Gangtey est l’une des plus belles du Bhoutan. En effet, par l’ampleur de ses vastes plaines, elle contraste avec les vallées encaissées et cloisonnées qui caractérisent le relief du royaume. Visite du monastère de Gangtey récemment restauré conformément aux canons de la tradition et balade dans la vallée à travers forêts et pâturages. Le monastère est le seul du versant occidental des Blacks Mountains rattaché à l’ordre ancien des Nyingmapa. C’est aussi le plus grand sanctuaire du Bhoutan appartenant à cette secte. Le monastère est entouré d’un grand village habité par les familles des Gomchens (ermites du bouddhisme) à qui incombe la responsabilité de l’entretien du sanctuaire. Visite du centre d'information des Grues à col noir. Situé à la lisière de la forêt et des zones humides le long de la route principale de la vallée Phobjikha, ce centre d’interprétation dispose d'une salle d'observation équipé de télescope de puissance élevée et longues-vues. Le centre propose également des panneaux d’information qui décrivent l'histoire naturelle et culturelle de la région. Il possède une petite boutique de souvenirs, qui vend des objets artisanaux fabriqués localement.

Dans la soirée, interaction avec les moines locaux.

Déjeuner en cours de visite. Dîner et nuit à l'hôtel à Gangtey.


Jour 6 : De Gangtey vers Bumthang (153 Km, 6 H de route)

Petit déjeuner à l’hôtel.

Route pour la vallée de Bhumthang à travers travers des forêts de rhododendrons géants et de conifères et passage du col de Pele La (3350m) où se dressent de nombreux drapeaux à prières et un chorten.

En chemin, arrêt au stupa de Chendebji. Edifié au 18e par le lama tibétain Shida, son architecture s’inspire du grand stupa de Swayambunath qui domine la métropole de Katmandou. D’après la légende il a été construit à l’endroit où fut terrassé un esprit malfaisant qui serait manifesté sous l’apparence d’un serpent géant. Aux quatre points cardinaux le stupa est orné des yeux de Bouddha.

Arrivée à Bhumthang, l’une des plus spectaculaires vallées du pays et berceau de la culture bouddhique.

En Dzongkha, bumpa désigne un vase rituel de forme oblongue et Bhumthang signifie littéralement la vallée en forme de bumpa. La connotation religieuse n’est pas fortuite car la vallée abrite la plus forte concentration de d’édifices sacrés du royaume. Géographiquement le Bhumthang est composé de 4 larges vallées (Chumey, Choekhor, Tang et Ura) aux pentes douces entre 2600 et 4000m d’altitude et dont les habitants se consacrent à l’agriculture et à l’élevage de yaks et de moutons.

La vallée s’est convertie au bouddhiste sous l’influence de Padmasambhava (Guru Rinpoche – le précieux Gourou) au 8e siècle et fut la contrée de nombreux saints hommes de la secte Nyingmapa dont Longchen Rabjammpa (1308-63), Dorje Lingpa (1346-1405) et surtout Pema Lingpa (1450-1521) qui naquit dans la vallée. Ses descendants ont largement contribué à la diffusion des thèses de la secte à travers l’Himalaya. Longtemps relativement indépendante, la vallée de Bhumthang fut conquise par les Drukpas (nom donné au Bhoutanais originaires des montagnes de l’Himalaya central et qui pratique le bouddhisme tantrique) au milieu du 17e siècle. En raison de son isolement la vallée resta longtemps assez pauvre. La construction de l’axe routier est-ouest, et plusieurs projets, notamment d’usine hydroélectrique, financé par les Indiens et les Suisses ont contribué à son désenclavement et à son essor économique.

Installation à l’hôtel pour deux nuits. Fin de journée libre.

Déjeuner en cours de route. Dîner et nuit à l’hôtel.


Jour 7: Bumthang

Petit déjeuner à l’hôtel.

Transfert au monastère de Jambay Lhakhang pour assister à son festival annuel. Le festival de Jambey Lhakhang est célébré pour deux raisons : commémorer la fondation du temple et honorer Guru Rimpoché (Padmasambhava) qui a introduit le bouddhisme tantrique tibétain dans le royaume. Plusieurs formes de danses traditionnelles et masquées sont exécutées, toutes revêtant une signification et une importance différentes. Ce festival est un des plus importants du pays et son apogée est le Mewang, une cérémonie du feu, et le Tercham, une dance religieuse. La danse du feu, ou Naked Dance, a lieu dans la soirée. Les danses masquées, appelées chams, sont réalisée par des moines, mais aussi par des villageois. La plupart de ces danses ont été instaurées par Shabdrung Ngawang Namgyel et Pema Lingpa, deux figures emblématiques du bouddhisme tibétain au Bhoutan. Les danseurs prennent l’aspect colérique et compatissant de déités, héros, démons ou animaux. Les chams bénissent les participants au festival et les protègent des influences démoniaques. Il est de coutume de penser qu’une personne participant à un festival se voit accorder des mérites, repousse le malheur, augmente sa chance et réalise ses vœux.

Déjeuner en cours de visite. Dîner et nuit à l'hôtel à Bumthang


Jour 8 : De Bumthang vers Trongsa (70 Km, 3 H de route)

Petit déjeuner à l’hôtel.

Dans la matinée, visite des monastères de Kurje Lhakhang, Tamshing Lhakhang et du dzong de Jakar. Dans le petit bourg de Jakar, réputé pour son fromage appelé chugo et dont la rue principale est bordée de restaurants et de marchands d’artisanat, visite du dzong surnommé le Château de l’Oiseau Blanc. Le monastère domine la vallée de Chamkhar et le village. Fondé en 1549 par le lama Tibétain Nagi Wangchuk, ce dzong-forteresse joua longtemps un rôle militaire pour protéger la région des envahisseurs. Il fut utilisé comme palais par le premier souverain du Bhoutan. En son centre se dresse une tour (appelée utse en dzongkha) de 50m de haut qui le différencie des autres dzongs. Il est aussi doté d’un passage protégé et fortifié par des tours qui permettait aux occupants de la forteresse la possibilité s’approvisionner en eau en cas de siège. Le dzong est aujourd’hui le siège de l’administration locale.

Continuation vers le sanctuaire de Kurje, l’un des plus sacrés du Bhoutan car Guru Rimpoche y aurait médité (lors des séjours de la reine mère dans ce monastère celui-ci est fermé aux visiteurs. La balade et la vue extérieure restent néanmoins très intéressantes). Descente à pied vers le bourg. Visite du monastère de Tamshing Lhakang qui renferme de magnifiques peintures (lampe électrique indispensable).

Dans l’après-midi, courte randonnée au monastère Lhodrak Kharchhu. Situé au-dessus de la ville principale, à environ 3 km de la ville Chamkhar, le monastère a été fondé en 1984 par Namkhai Nyingpo Rinpoché qui a été reconnu à un très jeune âge par le 14ème Dalaï Lama et le 16ème Karmapa comme la réincarnation d'un lama tibétain. Le monastère est devenu le cadre d'un vaste effort de préservation et de revitalisation de la culture tibétaine. Les activités des moines incluent la lecture, la mémorisation des prières quotidiennes, l'apprentissage des danses du dharma, des dessins des mandalas, des chants rituels sacrés et l’enseignement des instruments de musique sacrés et de l'utilisation des instruments de cérémonie. On y transmet aussi les techniques de fabrication des objets sacrificiels.

Route vers Trongsa, dominée par son spectaculaire dzong adossé à la montagne. Environ une heure après le départ de Bumthang, arrêt à Zugne, village célèbre pour ses tissages de laine aux couleurs particulièrement vives et nommés « yathras ». Poursuite vers le col du Yotong La (3400 m) et descente vers Trongsa. Découverte de la petite ville et du dzong qui s’étage sur les flancs d’une colline dominant la rivière. C’est l’un des plus impressionnants du Bhoutan (XVIIe siècle). Visite du dzong (magnifiques cours intérieures). Construit en 1648, il fut le siège du pouvoir sur le Bhoutan central et oriental aux premiers temps de la monarchie. Avant d’être intronisés les souverains du Bhoutan y sont investis du titre de Gouverneur de Trongsa (Trongsa Penlop), titre actuellement porté par le prince héritier du trône. De part sa position stratégique sur une crête il permet d’assurer le contrôle militaire du centre et de l’est du royaume.

Déjeuner en cours de visite. Dîner et nuit à l'hôtel à Bumthang


Jour 9 : De Trongsa vers Punakha (145 Km, 5 H de route)

Petit déjeuner à l’hôtel.

Visite du Ta Dzong. Cette tour de guet qui gardait autrefois le dzong de Trongsa se dresse sur un promontoire rocheux au-dessus du bourg. Elle fut érigée par Chogyal Minjur Tempa, le premier gouverneur de Trongsa, en 1652. Elle dispose de quatre points d’observation qui ressemblent respectivement à un Tigre, un Lion, à l’Aigle Garuda et à un Dragon. La tour abrite un sanctuaire dédié au roi légendaire Gesar de Ling. Cette tour permet aux visiteurs de mesurer l’importance stratégique de Trongsa dans au cours de l’histoire du royaume. Route pour Punakha dont le dzong est magnifiquement situé au confluent de deux rivières. Balade dans le bourg de Punakha. Avant que Thimphu devienne la capitale du royaume, Punakha fut pendant 300 ans la capitale d'hiver du Bhoutan, étant donné son climat plus tempéré. Le Je Khenpo (leader de l'ordre religieux bhoutanais) et son conseil passent d'ailleurs encore les mois d'hiver à cet endroit. Punakha, l’une des vallées moins élevées au Bhoutan, à 1.300 mètres, est considérée comme le jardin potager du pays.

Déjeuner en cours de visite. Dîner et nuit à l'hôtel à Punakha.


Jour 10 : De Punakha vers Paro (125 Km, 4 H de route)

Petit déjeuner à l’hôtel.

Le matin, visite du dzong de Punakha et du Chimi Lhakhang.

Visite du magnifique Punakha Dzong - construit stratégiquement à la jonction des rivières Pho Chhu et Mo Chhu en 1637 par Shabdrung Ngawang Namgyal pour servir de centre religieux et administratif de la région. Endommagé par quatre incendies catastrophiques et un tremblement de terre, le Dzong a été entièrement restauré par le roi actuel. Le monastère comporte plusieurs cours intérieures. La troisième abrite 21 temples.

Chimi Lhakhang est un temple très populaire et vénéré qui se trouve sur la périphérie de la vallée fertile de Lobesa, aux confins des districts de Thimphu, Punakha et Wangduephodrang. Dédié à Lama Drukpa Kuenley, le Fou divin, le temple est considéré par les Bhoutanais comme un temple de la fertilité.

Continuation pour Paro. En chemin, arrêt au Semtokha Dzong. visite du Dzong de Semtokha (à 6km du centre-ville). En dzongkha, ‘semtokha’ signifie ‘juché sur un démon’ et selon une légende le sanctuaire aurait été construit pour neutraliser un féroce démon qui harcelait les voyageurs de passage dans la région. L’architecture du dzong s’inspire du Gyal Gyad Tshel Institute au Tibet. Sa singulière tour centrale, l’utse, présente 12 côtés et recèle une grande statue de Mahakala (Yeshay Gonpo), divinité tutélaire du royaume du Bhoutan. Le monastère abrite aussi les chambres à coucher de deux personnages majeurs de l’histoire du Bhoutan : Zhabdrung Ngawang Namgyel, artisan de l’unité du royaume, et Jigme Namgyel, le père d’Ugyen Wangchuck, le premier roi du Bhoutan. Ce dzong possède aussi de nombreuses statues et de remarquables fresques, notamment de Guru Rinpoche (Padmasambhava), de Jampelyang (le Bodhisattva de la sagesse) et de Shakya Gyalpo (le Bouddha de la compassion).

Arrivée à Paro. Paro est une agrégation de plusieurs villages entourés de champs en terrasses et de forêts et dominés par de hautes montagnes. La ville est considérée comme le premier centre urbain historique à partir duquel le bouddhisme s'est diffusé dans le reste du pays. L’après-midi sera consacré à la découverte de la ville et de ses environs. Visite du Rimpung Dzong qui abrite aujourd’hui une école monastique. A l’intérieur du dzong (monastère fortifié), vous pourrez admirer de belles peintures bouddhiques lamaïstes. A l’extérieur de la salle de prière des moines, des fresques célèbres illustrent la cosmogonie bouddhique depuis l'apparition des premiers éléments jusqu’à l’émergence du mont Meeru, axe et pilier du monde.

Visite du Ta dzong, ancienne tour de guet transformée en musée national. Les collections d'artisanat, peintures, costumes armes et textiles y sont remarquables (fermé le dimanche et le lundi). Si vous disposez de suffisamment de temps, poursuite vers les ruines de la forteresse de Drukgyel que vous atteignez après une agréable marche à pied à travers forêt et village typique. Par temps dégagé, vue magnifique sur le sommet sacré du Jhomolhari culminant à 7329m. Elle fut construite en 1646 par Shabdrung Ngawang Namgyal pour commémorer sa victoire sur les envahisseurs tibétains. Sous ses remparts, se trouve un très beau village.

Déjeuner en cours de route. Dîner et nuit à l'hôtel à Paro.


Jour 11 : Paro

Petit déjeuner à l’hôtel.

Après le petit déjeuner randonnée jusqu’aux portes du monastère surnommé le ‘Repère du Tigre’ (environ 3 à 5h de marche AR selon le rythme.). C’est d’ici que le grand maître gourou Padmasanbhava (Guru Rimpoche) à l'origine de la renaissance du bouddhisme au Tibet, est arrivé depuis cet ancien royaume, volant sur une tigresse gravide, avant de méditer 3 mois sur les moyens de diffuser la pensée du Mahayana (grand véhicule) au Bhoutan. Selon la légende, c'est ainsi que cette grande figure du bouddhisme tibétain aurait terrassé les démons tentant d'empêcher l'expansion de la nouvelle religion au Bhoutan. Le monastère de Taksang serait un lieu offert à la mémoire de Padmasambhava.

Plus tard, visite du Kyichu Lhakhang, un des 108 temples construits dans l'Himalaya par le roi tibétain, Songtsen Gampo, l’un des lieux très saints du pays. La construction de ce temple marque l'introduction du bouddhisme au Bhoutan.

Déjeuner en cours de visite. Dîner et Nuit à l'hôtel de séjour à Paro


Jour 12: De Paro vers Kathmandu - départ

Apres le petit déjeuner, transfert à l’aéroport de Paro et vol pour Katmandou.

Arrivée à Katmandou située dans un cadre exceptionnel à 1400 mètre d'altitude entourée de montagnes au confluent de deux rivières, la Bagmati et la Vishnumati. Appelé Kantipur, 'ville de gloire', jusqu'au XVIe siècle, Kathmandou, dont le nom vient de Kasta Mandap qui signifie 'temple de bois en newari la langue des Newari, habitants de la vallée. Sa fondation remonterait à 723 avant notre ère lorsque le roi Gunakama Deva reçu en songe l'ordre de bâtir une ville en forme d'épée. Depuis la forme de la ville a bien changé et de nombreux quartiers se sont développés autour du cœur ancien. Dans la ville contemporaine on voyage dans le temps lorsque l'on change de rue et les styles de monuments de genres de vie se mêlent dans un assemblage hétéroclite. Malgré l'irruption tardive mais tonitruante du modernisme, Kathmandou, souvent considérée comme la 'Florence de l'Asie', permet de s'imaginer ce qu'était une ville au Moyen Age. Elle n'a pas totalement oublié non plus sa folle époque hippie.

Découverte du stupa de Bodnath, à la fois haut lieu du Bouddhisme népalais et du monde tibétain. Ce site de pèlerinage attire les adeptes qui viennent par millions de toutes les routes d’Asie. Il surprend par son immense stupa blanc haut de près de 40 m orné des "yeux du Bouddha". Bodnath serait aussi le plus ancien chaitya du Népal après celui de Swayambunath. Construit, semble-t-il, vers le VIIe siècle, le stupa est entouré d'une nombre incalculable de drapeaux à prières chatoyants et d'environ 650 moulins à prières reproduisant tous le mantra sacré "om mani padma hum' ('om, le joyau à l''intérieur du lotus!"), qui vise à se purifier des mauvaises conduites. Les environs immédiats ne comptent pas moins d'une quinzaine de monastères (gompa) richement décorés où les visiteurs peuvent assister aux offices où des moines récitent inlassablement les textes sacrés.

Puis continuation pour Patan. Patan est surtout connue sous le nom de "La ville aux mille toits dorés". Jadis séparée de la capitale, Patan et Katmandou ne sont plus séparés aujourd'hui que par un pont sur la rivière Bagmati. La ville de Patan a repris son appellation d’origine “Lalitpur”. Le coeur historique de la ville est en enchevêtrement de petites ruelles au décor de théâtre : maisons de briques aux balcons de bois sculpte et décors de bronze, cours et arrières cours abritant des oratoires, des temples etc.…la ville est réputée dans tout le pays pour son artisanat particulier de statues en bronze représentant le panthéon hindou et dont les traits des visages sont finement surlignes d’or. “ Durbar Square “, la place du palais, est une merveille d’exemple architectural traditionnel ou se mêlent temples et anciens bâtiments administratifs reconvertis en musée. La principale attraction est le Palais Royal datant du XVIeme siècle avec ses cours intérieures ; Mul Chowk, Sundari Chowk et Mani Keshab Narayan Chowk (Chowk signifie ‘cour’ en népali). La tour octogonale au trois toits est le temple Taleju Bhawani bâti par le roi Shree Niwas Malla en 1667 après J-C. Une effigie grandeur nature des déesses Ganga et Jamuna chevauchant leur monture figurée par un 'Makara' ou crocodile mythique, flanque l’entrée du sanctuaire. Le Sundari Chowk abrite en son centre un bassin royal “ Tusha hiti “, connu pour être une pièce maîtresse dans l’art de la sculpture de la pierre. Entre “ Mul Chowk “ et “ Mani Keshab Narayan Chowk “ se trouve le temple Degu Taleju.Vous découvrirez aussi le Temple de Krishna sur lequel veille un Garuda juché sur un haut pilier, le Kumbheshwar, l'une des rares pagodes à cinq étages encore debout au Népal, et le Temple de Maha Bouddha dont chaque brique est ornée d'une effigie de Bouddha. On en compte parait-il plus de 9000… Après la visite de Patan découverte d’un camp de réfugiés tibétains réputés pour leur artisanat de belle facture, notamment le tissage des tapis en laine.

Déjeuner au restaurant du musée.

Temps libre dans le quartier de Thamel.

En fin d’après-midi, transfert à l’aéroport et envol à destination de la France.

Fin de nos services.

Diner et nuit à bord


Jour 13: Arrivée à Paris


CIRCUIT AU CŒUR DU BHOUTAN




Jour    Ville étape                           Hôtels ou similaires                         Transport

J1     Départ                                                                                              Avion


J2     Arrivée à Katmandou                Tibet Hotel (3*)


J3      Katmandu / Paro et transfert

à Thimphu (55 Km, 1h30 de route)     Kisa hotel (3*)                                 Vol


J4   Thimphu Kisa                                 hotel (3*)                                      Route


J5   De Thimphu vers Gangtey

(150 Km, 5 H de route)                    Hotel Dewachen (3*)                         Route


J6  De Gangtey vers Bumthang

(153 Km, 6 H de route)                     Hotel Ugyen Ling (4*)                      Route


J7  Bumthang                                    Hotel Ugyen Ling (4*)


J8  De Bumthang vers Trongsa

(70 Km, 3 H de route)                       Yankhil Resort (3* +)                      Route


J9  De Trongsa vers Punakha

(145 Km, 5 H de route)                      Damchen resort (3*) /                    Route

                                                          Meri Puensum (3* +)


J10  De Punakha vers Paro

(125 Km, 4 H de route)                       Hotel Olathang (3*) /                    Route

                                                          Tashi Namgey resort (3* +)


J11  Paro                                            Hotel Olathang (3*) /

                                                           Tashi Namgey resort (3* +)


J12 De Paro vers Kathmandu – départ                                                 Avion


J13 Arrivée à Paris


PRIX PAR PERSONNE :

Base 2 : 3 695 € Par Personne

Base 03 – 04 : 3 430 € Par Personne

Base 05 – 06 : 3 405 € Par Personne

Supplément pour la chambre individuelle 425 € Par Personne


Coût pour obtenir le visa népalais avec l’assistance de notre représentant (entrées multiple – 14 jours maxi)  35 € par personne



LES PRIX COMPRENNENT :

  1. Les vols internationaux et domestiques
  2. Taxes d'aéroport
  3. Hébergement en pension complète (avec tous les repas) au Bhoutan et au Népal.
  4. Transport en véhicule climatisé avec chauffeur pour les transferts et visites guidées. Le véhicule est un Hyundai Tucson / Santa Fe.
  5. Accompagnateur anglophone au Bhoutan (obligatoire).
  6. Les services d’un guide local francophone à Katmandou.
  7. Frais d‘entrée dans les monuments.
  8. Frais de visa pour le Bhoutan
  9. Toutes les taxes à ce jour.


LES PRIX NE COMPRENNENT PAS:

  • Les assurances maladie – rapatriement – bagages et annulation.
  • Les dépenses à caractère personnel (blanchisserie, factures d’appels téléphoniques)
  • Les boissons
  • Les dépenses médicales



VISA BHOUTANAIS (le processus du visa est le même pour tous les ressortissants, sauf pour les Indiens et Bangladais)

Afin de traiter le visa bhoutanais, les autorités du royaume exigent une copie scannée et en couleur du passeport au moins 30 jours avant la date d'entrée au Bhoutan. La validité du passeport doit être au minimum de six mois à partir de la date d'entrée au Bhoutan (excluant le mois de voyage).




Les pays |  Les thèmes |  Bons plans |  Contact |  Qui sommes nous |  CGV
Licence d'agent de voyages : IM086100004 - RCS : 511880080 - Assurance : HiSCOX PRC0079877
© 2012 Les Voyages de Joséphine - Réalisation 3 Bees Online SAS
APST